l’actualité sociale du groupe accor selon la CFDT

Une annonce brutale et d’une ampleur majeure !!!

ACCOR vient d’annoncer la cession d’un groupe de 85 hôtels en Europe , dont 59 en France, toutes marques confondues, qui vont être « regroupés » dans une structure franchisée.
La date effective de cette cession aurait lieu en juin 2016.

Quelles conséquences pour les salariés de ces hôtels ?
Si la gouvernance de cette nouvelle entité ne semble pas être totalement arrêtée, les objectifs de cette opération n’est même pas masquée : réduire les coûts, principalement salariaux, afin de « débarrasser » ACCOR d’hôtels ne rentrant pas dans les critères de rentabilité des actionnaires.
Lors d’une réunion des organisations syndicales avec Sébastien Bazin et lors de certains comités d’entreprise, la disparition d’avantages sociaux tels que le 13ème mois, l’intéressement, la participation ou encore la mutuelle n’a pas été cachée.

Quelles actions peuvent être menées ?
La CFDT a demandé fermement une rencontre avec le futur dirigeant de cette structure juridique, déjà nommé, M. Frédéric Josenhans, actuellement en poste de direction générale chez Novotel/Mercure, afin d’obtenir des garanties :
> Sur l’ouverture d’une négociation de maintien des avantages existants ;
> Sur la représentation du personnel à instaurer dans ce nouveau groupe, gage de défense de vos intérêts ;
> Sur la qualité des conditions d’emploi et de travail au sein de cette société ;
> Sur une amélioration de l’accord de transfert signé au sein du groupe ACCOR.

Mais nous ne pourrons pas réussir sans votre appui…

AVEC LA CFDT, LE REFUS DE SUBIR….L’OBLIGATION DE REAGIR