l’actualité sociale du groupe accor selon la CFDT

Lors de sa réunion du 18 décembre, comme le comité de groupe Accor réuni le 09/12/09, les membres CFDT du CCE ont affirmé leur ferme opposition à la stratégie mise en place et ce, dans la perspective des risques économiques et sociaux liés à cette opération.
Du reste, le Directeur du FSI (Fonds Stratégique d’Investissement), comme d’autres analystes, confirment les risques inhérents à cette stratégie.
En effet, l’activité “TITRES DES SERVICES” est génératrice de cash-flow permettant d’aider au financement du développement de l’hôtellerie en général.
La vision à court terme des fonds d’investissement nous entraîne dans une spirale qui risque d’être préjudiciable à de nombreux salariés du groupe.
Ainsi, leur statut, lors de la mise en franchise ou en contrat de gestion, engendre un véritable bouleversement de leur statut collectif.
Outre la disparition de la participation du groupe, c’est toute la couverture conventionnelle du groupe qui peut être amenée à être remise en cause.
D’autre part, en changeant de modèle économique, il y va du maintien des investissements dans nos outils de travail essentiels dans nos activités d’hôtellerie.
A défaut de consultation régulière et d’explications plausibles à cette scission, les membres CFDT du CCE sous réserve de validation de la majorité des membres élus, se réservent la possibilité de déclencher un CCE extraordinaire dans le cadre d’un droit d’alerte économique, permettant d’avoir une analyse plus approfondie de la stratégie engagée.