l’actualité sociale du groupe accor selon la CFDT

Un comité de groupe ACCOR extraordinaire a été réuni le 3 septembre dernier lors duquel Sébastien Bazin, nouveau PDG du groupe, s’est présenté aux membres de cette instance.
La CFDT a activement participé à  la rédaction de la déclaration intersyndicale qui a été lue en séance à l’intention et en présence de M. Bazin.

En voici le contenu :

M. le Président,

Lors de notre précédent comité de groupe, l’ensemble des organisations syndicales relayaient les inquiétudes des salariés en dénonçant les profits à court terme au détriment des intérêts du Groupe ACCOR et de ses salarié(e)s.

Nous dénoncions également les limogeages à  répétition des précédents PDG du groupe. Etant un membre très influent du conseil d’administration, pourriez-vous nous éclairer sur les motifs de ces limogeages et sur la plus-value qui a suivi la valse de ces dirigeants ?

Nous marquions également le fait que ces changements successifs de direction générale déstabilisent l’ensemble des salariés, fragilisent le dialogue social et anéantissent les perspectives d’avenir.

Depuis de nombreuses années, le fond d’investissement Colony Capital a fortement pesé sur la stratégie du Groupe en pronant une politique de vente des actifs. Pensez-vous que cette stratégie a fait progresser le cours de l’action ?

Avec votre prise de fonction, l’inquiétude des salariés s’accentue du fait de votre implication, es-qualité de dirigeant de Colony Capital, dans la stratégie de ventes des hôtels et de réduction des effectifs au sein du groupe.

Nos organisations syndicales considèrent que cette stratégie est dangereuse pour l’avenir du Groupe ACCOR. Elle va au-delà  de la raison et est en contradiction avec le respect de l’humain, élément essentiel de nos mêtiers de services.

Allez-vous poursuivre au même rythme, accélérer ou remettre en cause la politique de cession des hôtels engagée par vos prédécesseurs ?

Nous souhaitons avoir, dans le cadre de cette réunion extraordinaire du comité de groupe, des réponses motivées à ces questions et réaffirmons notre attachement aux valeurs fondatrices et éthiques du groupe ACCOR.

En réponse à  cette déclaration, Sébastien Bazin a déclaré qu’il préparait, dans les 60 à 90 jours, son plan d’action pour l’avenir du groupe.

La CFDT sera particulièrement attentive au contenu de ce plan qui sera présenté à  vos représentants.