l’actualité sociale du groupe accor selon la CFDT

Un constat s’impose : les intérêts capitalistes sont un obstacle à tout progrès social. Pire, si nous ne prenons garde, les conquêtes sociales du passé seront constamment remises en cause.

Que faire? En tant que salaries, prenez conscience du pouvoir qui est le vôtre d’adhérer à un syndicat et en particulier, à la CFDT, première organisation syndicale en France en nombre d’adhérents, numéro 1 dans le groupe ACCOR, leader dans le GIE Ibis. Lors des élections professionnelles, votez pour les candidats CFDT qui peuvent, par leurs prises de position, arrêter cette hémorragie.

À force de voir, année après année, vos droits et vos conditions de travail régresser, votre pouvoir d’ achat baisser, la seule parade est de peser de tout votre poids et vous appuyer sur des équipes syndicales crédibles comme la CFDT.

Les employeurs ont aussi leurs syndicats

Ils s’organisent et tentent par de multiples moyens d’étouffer nos revendications en nous divisant pour mieux régner.

Nous devons refuser le règne de l’arbitraire et la loi de l’injustice.

Tous unis, les salaries doivent dire NON au démantèlement du groupe, car c’est avec l’argent des cessions traduit en capitaux que le groupe se développe à l’étranger, ce qui correspond à une forme de délocalisation.

Nous devons aussi refuser toute purge qui sert le seul intérêt des actionnaires.

Chers collègues, nos droits sont attaqués, fragilisés, remis en cause, aussi quand les injustices et les inégalités augmentent sans cesse, quand les sacrifices demandés aux uns contrastent avec les privilèges affichés par les autres, se crée une situation invivable : l’égalité est en jachère.

Aussi la systématisation du recours à la vidéosurveillance, le développement des techniques de traçage tissent une société de la surveillance et du soupçon. La vie privée doit être protégée contre l’envahissement du contrôle social et le risque d’une surveillance généralisée.

Avec la CFDT, refusez de subir…

JOYEUSES FÊTES, BONNE ANNÉE 2013