l’actualité sociale du groupe accor selon la CFDT

Le smic est un plancher, un début dans la vie, une rampe de lancement, pas un destin et encore moins un plafond.

Compte tenu des excellents résultats de notre groupe, la CFDT demande :

1°/ Augmentation des salaires
Salaire du SMIC au plafond de la SS +6%
Salaire au dessus du plafond de la SS +4%
Avec une augmentation minimum de 80 euros

2°/ Paiement des jours d’arrêt de travail pour enfants hospitalisés (5 jours par an)

3°/ Extension de la subrogation avec maintien de salaire pour tous

4°/ Réévaluation de la prime de nuit à 150 euros et 5 jours par an de récupération pour les travailleurs de nuit.

5°/ Majoration de 50% du travail du dimanche et des jours fériés

6°/ Harmonisation des modes de calcul des indemnités de départ à la retraite entre les employés, les agents de maîtrise et les cadres

A savoir : Convention Collective GNC (Ex-Arcade) tout statut confondu

  • après 5 ans d’ancienneté dans l’entreprise 1 mois de salaire
  • après 10 ans d’ancienneté dans l’entreprise 2 mois de salaire
  • après 15 ans d’ancienneté dans l’entreprise 2 mois et demi de salaire
  • après 20 ans d’ancienneté dans l’entreprise 3 mois de salaire
  • après 25 ans d’ancienneté dans l’entreprise 3 mois et demi de salaire
  • après 30 ans d’ancienneté dans l’entreprise 4 mois et demi de salaire
  • Les cadres bénéficient des mêmes droits GNC et HCR.

    Dans la Convention Collective HCR les employés, les agents de maîtrise bénéficient d’un système beaucoup moins favorable, à savoir :

  • 10 ans d’ancienneté dans l’entreprise : ½ mois de salaire
  • 15 ans d’ancienneté dans l’entreprise : 1 mois de salaire
  • 20 ans d’ancienneté dans l’entreprise : 1 mois et demi de salaire
  • 30 ans d’ancienneté dans l’entreprise : 2 mois de salaire
  • 7°/ 1 jour de congé payé supplémentaire après 10 ans d’ancienneté

    8°/ Compte tenu de la spécificité de notre métier, l’exemption des collaborateurs de la journée de solidarité, comme d’autres groupes l’ont fait.

    9°/ Mise en place des nouvelles modalités de calcul du budget de fonctionnement des C.E