l’actualité sociale du groupe accor selon la CFDT

La prochaine réunion du Comité Européen du groupe Accor aura lieu les 9 et 10 octobre prochains à Genève. Organisée sous l’égide de l’UITA, l’organisation internationale regroupant l’ensemble des syndicats de salariés des différents pays, c’est une occasion de dialoguer sur les stratégies économique, financière et sociale sur un plan large. Cette fois-ci, un point important : les effets sur l’emploi de la politique de désengagement de la propriété des hôtels et du développement du groupe par des contrats de franchise ou de gestion.
Le Comité de groupe français se réunira à son tour les 11 et 12 décembre prochains à Paris. A l’ordre du jour, les points reportés de la réunion qui a tourné court le 6 juin dernier. Notamment, l’intervention du cabinet Axia Consultants mandaté pour assister les élus dans l’examen des comptes du groupe. Espérons que cette fois, le Président Gilles Pélisson ne meuble pas ces journées avec des rendez-vous moins importants que le dialogue social. Les élus et représentants de celles et ceux qui portent l’image et la réputation du groupe auprès de la clientèle au quotidien verraient cela d’un mauvais oeil !

 

A la lecture du bilan d’application et à mi-parcours de l’accord, la CFDT s’interroge sur la motivation réelle des directions opérationnelles pour faire vivre un point essentiel, celui du “reclassement des salariés déclarés inaptes à leur poste de travail” suite à un accident de travail ou à une maladie.
Sur le terrain, force est de constater que les reclassements des salariés déclarés inaptes s’effectuent très difficilement et se soldent souvent par des licenciements.
Certains directeurs d’hôtels ne consultent pas, ou très tardivement la mission d’intégration afin de les aider à trouver des solutions aux reclassements des salariés qui constituent un axe essentiel pour la CFDT.
La CFDT affirme néanmoins son soutien aux actions entreprises tant dans la prévention que l’amélioration des conditions de travail et invite le groupe à persévérer dans sa campagne de sensibilisation et de communication auprès des directeurs d’hôtels.