l’actualité sociale du groupe accor selon la CFDT

Les délégués syndicaux nationaux CFDT des NMP attaquent l’année 2010 avec une campagne électorale pour renouveler les Comités d’Etablissements et des Délégués du personnel.

Abdoulaye Dramé et Karim Wahibi ont entrepris une tournée des établissements en distribuant les tracts ci-dessous.

Cliquer sur l’image pour les télécharger au format PDF.

 

Les équipes CFDT ont également obtenus de bons résultats pour les salariés de ces trois marques malgré l’argument de leur susceptibilité accrue aux effets de la crise.
Pour les employés : 2% au 1er janvier 2009 et 0,5% au 1er juillet 2009. Sont concernés les employés rémunérés au fixe, ou dont une partie du salaire est au fixe, à temps plein ou à temps partiel. Sont concernés, les salariés ayant au moins 6 mois d’ancienneté dans le groupe Accor à la date du 1er janvier 2009 et présent au 1er mars 2009, hors personnels au SMIC.
Pour les agents de maîtrise et cadres dont le salaire de base est inférieur au plafond de la Sécurité Sociale (2 859 €/mois ou au prorata temporis), rémunérés au fixe ou dont une partie du salaire est au fixe :
- 2% d’augmentation collective au 1er janvier 2009
- une enveloppe supplémentaire de 0.3% de la masse salariale de la catégorie professionnelle de l’établissement, à répartir de manière individualisée.
- au 1er juillet 2009 : 0,2 % d’augmentation collective.
Pour les cadres percevant un salaire de base supérieur au plafond mensuel de la SS, le principe de l’augmentation individualisée est retenu.
La CFDT signera cet accord concernant les salariés des hôtels appartenant au SNC Novotel, Mercure et Pullman (hors franchisés).

 

SNC DGR R.A.M. – G.O. – I.D.F. ACCOR

Sont concernés tous les collaborateurs rémunérés au fixe, présents au 1er mars 08 et ayant au moins 6 mois d’ancienneté dans le groupe Accor à la date du 1er janvier 08.

Ces augmentations concernent également les salariés(es) qui auraient été absents pour des congés de maternité, adoption, solidarité familiale ou parentale d’éducation.

Ces augmentations se cumulent avec les éventuelles mesures individuelles d’augmentation liées au mérite, à un changement de poste ou de responsabilité.

EMPLOYES : +3%
Sont concernés les employés rémunérés au fixe, ou dont une partie du salaire est au fixe, à temps plein ou à temps partiel.
Les salariés rémunérés au SMIC (8,44€) de l’heure ne sont pas concernés. Ils bénéficient chaque année de l’augmentation du SMIC National. Il en est de même pour les apprentis, les contrats de qualification, de professionnalisation, les stagiaires et extras

AGENTS DE MAITRISE : +2,7%
Pour tous les agents de maîtrise rémunérés au fixe ou dont une partie du salaire est au fixe. Ils bénéficieront par ailleurs d’une enveloppe supplémentaire de revalorisation égale à 0,3% de la masse du salaire de base de leur catégorie, à répartir de manière individualisée.

CADRES : +2,3%
Pour tous les cadres rémunérés au fixe ou dont une partie du salaire est au fixe, dont le salaire de base est inférieur au plafond mensuel de la Sécurité Sociale soit 2773€ par mois, prorata temporis. Ils bénéficieront d’une enveloppe supplémentaire de revalorisation égale à 0,7% de la masse du salaire de base de leur catégorie, à répartir de manière individualisée.

Pour les cadres dirigeants le principe d’une augmentation individualisée est retenu pour cette catégorie.

PRIME DE NUIT :
Initialement fixée à 0,544 € heure de nuit (21h-6h) la prime est portée à 0,65€ à compter du 1er Avril 08 (soit de 100 € à 110 € par mois).

JOURNEE DE SOLIDARITE :
La journée de solidarité est supprimée en contrepartie du temps d’habillage/déshabillage pour les collaborateurs tenus au port de l’uniforme.

Les parties ont convenu d’aller au-delà des dispositions conventionnelles et que cette journée sera attribuée à tous les collaborateurs quel que soit leur ancienneté.

ENFANTS HOSPITALISES :
En cas d’hospitalisation en France métropolitaine d’un enfant à charge de 14 ans et moins, chaque collaborateur de plus d’un an d’ancienneté, bénéficiera d’un jour d’absence rémunéré.
Un certificat d’hospitalisation de l’enfant justifiant cette absence devra être fourni à la direction dans les 48 heures suivant l’hospitalisation. Ce dispositif sera appliqué à titre expérimental à partir du 1er Avril 2008 jusqu’au 31 Décembre 2009.

 

Cet accord concerne tous les collaborateurs des SNC DGR Île de France, Grand Ouest et Rhône Alpes Méditerranée présents au 1er mars 2007 et ayant au moins 6 mois d’ancienneté dans le groupe ACCOR à la date du 1er Janvier 2007.
Les salariés rémunérés au SMIC (8,27€ de l’heure) ne sont pas concernés par cette augmentation, ils bénéficient comme chaque année au mois de juillet de l’augmentation du SMIC national.
Statut Employé salaire horaire brut compris entre 8,28€ et 8,77€ : 2,3%
Statut Employé dont le taux horaire brut est supérieur à 8,77€ : 2,5%
Statut Agent de Maîtrise : 2,5%
Statut Cadre dont le salaire de base est inférieur au plafond de la SS : 2,3%
Ils bénéficieront d’une enveloppe supplémentaire de revalorisation égale à 1% de la masse de leur salaire de base.
Ces augmentations prennent effet au 1er janvier 2007 avec rappel sur la paie du mois de mars 2007.
Les présentes mesures générales d’augmentation de salaire se cumulent avec les éventuelles mesures individuelles d’augmentation liées au mérite ou à un changement de poste ou de responsabilités qui pourraient intervenir en 2007.
Il est précisé que ces augmentations collectives concernent également les salariés qui auraient été absents pour des congés de maternité, congés d’adoption, congés de solidarité familiale ou congé parental d’éducation.
Travailleurs de nuit à temps plein (employés et agents de maîtrise) : La prime d’un montant initialement prévu à 92€ est revalorisé à 100€/mois, proratisé en cas d’absence de travail effectif ou temps partiel. La contrepartie sous forme de repos demeure inchangée soit 4 jours pour les salariés présents toute l’année.

 

« Des négociations salariales avec peu de marge de manœuvre mais bien menées par la sénérité de la délégation CFDT ».
Ne sont pas concernés par cet accord les salariés rémunérés au SMIC (8.03 €) et au pourcentage.
Condition d’ancienneté de 6 mois. Rétroactif au 1er janvier 2006.
Les augmentations obtenues sont les suivantes :
- SMIC à SMIC + 8% soit de 1 357,08€ à 1 465.63€, une augmentation de 2,1%.
- 109% du SMIC au statut Agent de maîtrise, une augmentation de 2,3%.
- Agents de maîtrise et Cadres, une augmentation de 2,4%.
Autrement dit :
- 1 943 salariés vont être augmentés de 2.1% représentant une augmentation de salaire de 28,52€ à 28,72€ par mois. Ces catégories de salariés seront absorbés par l’augmentation du SMIC au 1er juillet 2006.
- 426 salariés vont être augmentés de 2,1% soit une augmentation de salaire de 29,27€ à 30,06 €.
- 701 salariés vont être augmentés de 2,3% représentant une augmentation de salaire de 33,76€ à 34,98 €.
- 1115 Agents de Maîtrise vont être augmentés de 2,4% représentant une augmentation de salaire de 42,64 € à 50,60 €.
- Enfin les Cadres (qui sont en-dessous du plafond S.S) vont être augmentés de 2,4%.
Pour cette année, il n’y aura pas d’amélioration sociale, la direction a prévu une pause pour 2006 !

 

Voici les propositions de la délégation CFDT dument présentées à la direction :
1. Augmentation générale des salaires :
– Employés du SMIC à SMIC +10%…………………….4%
– Employés SMIC + 10% à SMIC + 20%………………5 %
– Employés au dessus de SMIC +20%……………….3,5 %
– Maîtrises et Cadres…………………………………4%
– Minimum d’augmentation pour tout statut…….60 €
2. Réévaluation de la prime de nuit et des jours de récupération pour les nights
3. Amélioration des conditions de travail des femmes de chambre et étude d’un système d’évolution professionnelle. Prime de 30 € par mois (reconnaissance de la pénibilité) et prorata temporis pour les temps partiels.
4. Majoration du travail du dimanche et des jours fériés (50%)
5. Paiement des jours de carence (3 jours) d’arrêt de travail pour enfants hospitalisés.
6. 1 jour de CP supplémentaire après 10 ans d’ancienneté
7. Prise en charge de la journée de solidarité par l’employeur ou accord sur le fractionnement de la journée.
8. ” le bonus 1000€ ” (amendement gouvernemental.)
9. Prise en charge des cotisations de retraite à hauteur de 80% par l’employeur.
10. Augmentation du budget des activités sociales
11. Extension des jours fériés à l’ensemble du Personnel soit 10 jours
12. Subrogation pour tous les statuts.
A l’issu de la seconde réunion, la Direction a proposé une augmentation générale de 1,9 % (c’est-à-dire de 25,80€ à 40.06€ ).
Une prochaine réunion est prévue le 15 mars où nous attendons de nouvelles propositions…