l’actualité sociale du groupe accor selon la CFDT

Lisez l’affiche…

Affiche-octobre-2012

 

La CFDT a négocié et signé l’accord salarial 2012, applicable fin mars avec effet rétroactif au 1er janvier 2012.

Employés : priorité à la majorité des bas salaires

Les salariés dont le taux horaire est supérieur à 9,22 € et inférieur ou égal à 9,67 € de l’heure au 1er Janvier 2012 bénéficient d’une augmentation de 2,7%.
Ceux dont le taux horaire est supérieur à 9.67 € de l’heure bénéficieront d’une augmentation de 2,6%.

Agents de Maîtrise : la CFDT défend tous les statuts

Les A.M. et Cadres Autonomes bénéficieront d’une augmentation de 2,8%.

Autres dispositions obtenues

Salariés concluant un Pacte Civil de Solidarité (PACS)

Sous réserve de l’entrée en vigueur de dispositions plus favorables, le collaborateur ayant au moins 1 an d’ancienneté bénéficiera d’une autorisation d’absence rémunérée exceptionnelle de 2 jours ouvrés.
En cas de décès du partenaire pacsé, une autorisation exceptionnelle d’absence rémunérée de 2 jours lui sera accordée, sans condition d’ancienneté.

Travailleurs handicapés

Par ailleurs, les partenaires sociaux ont souligné leur attachement à l’insertion professionnelle et au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés, et aussi de leur volonté de maintenir un dialogue social interactif, se matérialisant par la mise en place d’une journée de réflexion sur le handicap et d’une journée de réflexion sur les conditions de travail (étages, réception, plonge restaurant, technique, cuisine, résa, administration, bar, équipiers, etc.). La Direction organisera ces 2 journées au cours du 1er semestre 2012.

Amélioration de la prime de fidélité, Mutuelle/prévoyance, Participation

Les organisations syndicales et notamment la CFDT ont présenté et défendu d’autres revendications telles que celles-ci qui seront transmises à la Direction Générale du groupe ACCOR. La CFDT a persisté dans sa demande d’extension de la subrogation à tous les collaborateurs du GIE IBIS ainsi que la majoration du travail du Dimanche et des Jours Fériés.


Notes :

Pour bénéficier des mesures salariales, il faut avoir au moins 6 mois d’ancienneté dans le groupe Accor à la date du 01/01/12 et être présent dans l ‘entreprise.

Les salariés dont le taux horaire est de 9.22 € ne sont pas concernés, car ceux-ci bénéficient directement de la réévaluation du SMIC National et Conventionnel. Ne sont pas non-plus concernés les apprentis, les contrats de professionnalisation, les extra et les stagiaires qui sont des contrats atypiques.

Les augmentations concernent les salariés qui auraient été absents pour des congés de maternité, congés d’adoption, congés de solidarité familiale ou congé parental d’éducation.

 

Le mot du Chef…

Ce résultat est le fruit d’une détermination collective qu’il nous faut entretenir sans relâche Les défis auxquels nous avons été confrontés ont été nombreux et inédits.

Je tiens à saluer celles et ceux qui ont construit ce résultat et ont permis de renforcer notre représentativité. Nos militants élus et désignés ont été des collègues reconnus comme capables d’apporter des réponses appropriées à leurs besoins.

Agir au nom de nos convictions en faveur de l’intérêt général est un combat que les militants CFDT doivent poursuivre tout au long de leur mandature.

Fini le temps béni pour certains patrons où certaines OS très minoritaires pouvaient engager tous les salariés avec des accords de complaisance !

Les nouvelles règles : 10% pour exister 30% pour signer et 50% pour s’opposer.

La répression syndicale ou les préférences patronales et les pratiques clientélismes sont une réalité que la CFDT n’ignore point. Elle combattra toute pratique frauduleuse.

Le maintien des garanties déjà négociées est un chalenge difficile face à un patronat particulièrement enclin à vouloir réduire les avantages existants ;

La CFDT saura malgré un contexte peu favorable obtenir et négocier des avancées sociales.

Pour cela, malgré nos différences, il nous faut construire ensemble et faire du respect de chacun une ligne de conduite pour mener à bien notre plate forme revendicative.

Le syndicalisme que nous portons ne se contente pas de répondre à l’actualité, il doit anticiper et répondre concrètement à des objectifs et aux attentes des salariés.

C’est ainsi que nous bâtirons un syndicalisme qui repose sur du concret.

Nous devons prendre en main notre destin plutôt que de laisser faire les chantres de la privatisation des profits et de la socialisation des pertes !

 

La CFDT tient tout d’abord à remercier l’ensemble des salariés d’avoir redonné à la CFDT la première place  de représentativité à plus de 56% lors des élections des membres des Comités d’établissements régionaux.

Dans toutes les régions la CFDT est en tête et a obtenu un score honorable. Comme par le passé, la CFDT fera tout pour justifier et mériter cette confiance.

Un 2ème tour s’impose, car le quorum n’a été atteint dans aucune des 6 régions au collège employé. La CFDT souhaite que le vote en faveur des candidats CFDT soit massivement confirmé  lors de  ce second tour, afin que nos élus soient en mesure de vous défendre encore mieux et plus dans tous les domaines.

Ceux qui nous ont côtoyé dans les différentes réunions savent à quel point la CFDT se bat pour améliorer les droits et avantages des salariés sans soumission ni compromission.

J’appelle tous les salariés du GIE IBIS à voter pour des représentants compétents et non pour ceux qui vous font des promesses sans lendemain. Ne soyez pas victimes de “beaux parleurs”. Ne dit on pas que la parole est d’argent, mais le silence est d’or. La CFDT reste discrète mais efficace.

La CFDT n’a pas attendu les élections pour vous venir solliciter vos voix, et  vous abreuver de discours utopiques. La CFDT est toujours présente pour vous accompagner dans vos démarches, et vous conseiller  et soutenir en cas de conflits avec la Direction.

Encore merci à tous les salariés du GIE IBIS et surtout VOTEZ ET FAITES VOTER CFDT.

La résignation n’est pas une solution. Avec la CFDT le refus de subir. La CFDT des choix, des Actes.

 

A l’heure où beaucoup d’entreprises font moins de bénéfices, ACCOR engrange des royalties au bénéfice de ses actionnaires.

Les restructurations se succèdent à un rythme effréné ainsi que les cessions d’hôtels laissant sur le tapis de nombreux salariés dont l’avenir devient incertain.

La CFDT revendique l’arrêt immédiat de toutes ces cessions, demande la réintégration des salariés dont les hôtels ont été vendus.

Les intérêts capitalistes deviennent un frein à tout nouveau progrès social, et si nous ne prenons garde les conquêtes sociales du passé seront constamment remises en cause.

A force de voir année après année, vos droits et vos conditions de travail régresser, la seule parade est de peser de tout votre poids et vous appuyer sur des équipes syndicales crédibles : celles de la CFDT.

Tous unis et solidaires, nous devons dire NON au démantèlement du groupe et s’opposer à toutes ces purges injustes qui servent les seuls intérêts des actionnaires.

Nos droits sont attaqués, fragilisés, remis en cause et quand les sacrifices demandés aux uns contrastent avec les privilèges affichés par les autres, se crée une situation invivable.

L’HEURE DU REVEIL A SONNE… AUX URNES, SALARIÉS !

La CFDT continuera de défendre sa plate forme revendicative :

- Majoration du travail du Dimanche et des Jours fériés,
- Meilleure adéquation entre vie privée et professionnelle,
- Reconnaissance du travail de nuit par des salaires conséquents,
- Respect et reconnaissance du travail des Femmes de chambres,
- Egalité et équité devant les formations et les promotions,
- Salaires tenant compte des compétences et de l’ancienneté,
- Revalorisation de tous les salaires.

Le SMIC est un plancher, une rampe de lancement et non un destin. L’égalité est en jachère et la vie privée doit être protégée contre l’envahissement du contrôle social.

LE VOTE CFDT EST UNE GARANTIE DE VOS DROITS

 

Des syndicalistes en mal de pouvoir et à défaut d’avoir la confiance des salariés dans les urnes lors d’élections dans le GIE-IBIS ont décidé d’entreprendre des tournées dans les hôtels à l’approche des élections des membres du comité d’entreprise.

Démarche jusque là normale, si dans les discours et les faits il ne s’agissait pas d’une tentative d’obtenir des voix en offrant des stylos et autres gadgets et en tenant des propos discourtois, des discours de dénigrement envers la CFDT et ses élus.

La CFDT, la première organisation syndicale dans le GIE-IBIS, est à l’origine de tous les acquis sociaux (13ème mois, entretien et nettoyage des uniformes, instauration d’une prime de nuit et non seulement la récupération prévue par la loi, valorisation de salaires dans le cadre d’acteurs , intéressement , Jours fériés garantis, augmentations de salaires , jours pour enfants hospitalisés, meilleure indemnisation pour les départs à la retraite, etc.

En plus d’une défense solide et solidaire des salariés en cas de conflits avec la Direction, nos élus sont sur le terrain depuis des années et n’attendent pas le moment des élections pour venir vous abreuver de discours utopiques et de promesses sans lendemain…

Ces méthodes dignes d’un autre siècle démontrent l’absence d’arguments, et les salariés ne seront pas dupes, car une fois les résultats obtenus, ils déserteront le terrain et laisseront les salariés à leur sort.

Salariés du GIE-IBIS, la CFDT sait ce que vous attendez des syndicalistes : une défense solide, une amélioration du pouvoir d’achat, des conditions de travail décentes, une égalité des chances devant la formation et la promotion, de la non discrimination en fait une justice sociale pour un équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Adapter le travail à l’Homme et NON l’Homme au travail.

Si vous partagez ces points de vue, rejoignez la CFDT comme adhérents ou militants, vous verrez les élus CFDT à l’œuvre dans les différentes instances du GIE-IBIS. Vos représentants actuels peuvent témoigner de notre efficacité au sein du CCE).

La CFDT discute d’égal à égal avec la Direction, par son sérieux et son intégrité, elle est force de proposition et défend les droits et acquis, ainsi que les intérêts de chaque salarié sans soumission ni compromission. Confiez vos voix à ceux qui savent l’entendre, et savent mener des négociations constructives sans hypothéquer l’avenir.

Nous vous remercions de votre fidélité qui nous stimule pour toujours mieux servir.

« QUE LES MORVEUX SE MOUCHENT… »